[Camarade - Connexion]
Chat Box

Cliquez ici pour entrer

0 personnes connectées.

Ephémérides
En ce jour...
1813
Napoléon est vaincu à la "bataille des Nations".
1925
Signature des accords de Locarno en Suisse.
1963
L' "incident de Babelberg" est réglé entre les Soviétiques et les Britanniques après 9 heures de négociations.
2020
Ste Edwige
Activité du Site

Pages vues depuis 09/04/2013 : 196 384

  • Nb. de Membres : 8
  • Nb. d'Articles : 80
  • Nb. de Forums : 0
  • Nb. de Sujets : 18
  • Nb. de Critiques : 0

Top 10  Statistiques

Faisons Sauter les Verrous !

En cette rentrée du gouvernement, de nombreux ministres étaient présents à l’université du Medef. Les Patrons présents ont ovationné les représentants du Gouvernement ! et pour cause ! L’ambition de la politique menée par E.Macron de « redonner confiance aux entreprises » est payante…pour les actionnaires. Les coffres-forts des actionnaires et milliardaires sont pleins à craquer : 57 milliards d’euros de dividendes en 2017 ; 46 milliards d’euros pour les seuls premiers mois de l’année de 2018 !

 

Ces sommes faramineuses engrangées par une infime minorité ne créent ni emploi, ni investissement.
Elles appauvrissent la majorité et augmentent les inégalités sociales. Jamais le titre de « Président des riches » n’aura aussi bien collé à la réalité. L’accumulation de ce « pognon de dingue » est d’autant plus insupportable que nous constatons toutes et tous la baisse de notre pouvoir d’achat !
Accéder à l’emploi stable devient un parcours du combattant. Les difficultés à se loger, payer les factures, partir en vacances sont réelles.
Augmenter les salaires, pensions et minima sociaux devient vital pour des millions de salariés.
Les salariés actifs, retraités privés d’emploi ont le droit de vivre dignement !

Macron attaque notre

 



modèle social
Mettons-le dans les cordes !
Depuis un an, le gouvernement avance au pas de charge poursuivant l’ « oeuvre » de ses prédécesseurs. Son objectif est de faire table rase du passé concernant le système social français et notamment la sécurité sociale. Ainsi, après la remise en cause du Code du Travail, il s’attaque au régime des retraites par répartition pour avancer sur un système par point ouvrant la voie à la capitalisation.
D’ores et déjà, il est annoncé la baisse :
- des pensions de retraites, des allocations familiales, des APL, des minima sociaux et des emplois aidés,
- des indemnisations de chômage.
- et la suppression de centaines de milliers d’emplois publics dans la santé et les services publics !

Sans attendre, la CGT appelle les travailleurs, dans l’unité la plus large, à se mobiliser, le mardi 9 octobre 2018, par la grève et dans les rassemblements et manifestations qui sont organisés dans le Loiret.
Cette situation n’est pas inéluctable d’autres choix sont possibles. La CGT a des propositions pour relancer la consommation :
â—‹ L’ouverture immédiate des négociations salariales dans les branches et les entreprises ;
∙ Une réelle égalité salariale entre les femmes et les hommes ;
∙ Pas de salaire en dessous de 13 euros brut de l’heure, un Smic à 1800 brut par mois pour un salarié sans diplôme, sans qualification reconnue et sans expérience,

∙ Une durée du travail hebdomadaire de 32 heures ;
∙ 10 % d’augmentation générale des salaires pour prendre en compte l’inflation, les gains de productivité et un meilleur partage des richesses créées par le travail,
∙ L’augmentation du point d’indice pour les fonctionnaires
∙ La reconnaissance du travail, des qualifications, des diplômes, sur toute la carrière professionnelle

LE 9 OCTOBRE 2018
La destruction de notre modèle social ne se négocie pas !
Elle se combat !
∙ Une durée du travail hebdomadaire de 32 heures ;
∙ 10 % d’augmentation générale des salaires pour prendre en compte l’inflation, les gains de productivité et un meilleur partage des richesses créées par le travail,
∙ L’augmentation du point d’indice pour les fonctionnaires
∙ La reconnaissance du travail, des qualifications, des diplômes, sur toute la carrière professionnelle
Dans les rassemblements,
Dans les manifestations
et par la grève.


Je souhaite :  prendre contact me syndiquer  participer à une formation d’accueil
Nom – prénom :………………………………………………………………………………………………………………………………………………..
Adresse personnelle :…………………………………………………………………………………………………………………………………………
Collectivité ou établissement : ……………………………………………………………………………………………………………………………..
Téléphone : ……………………………………………..Email : …………………………………………………………………………………………….
BULLETIN DE SYNDICALISATION
AUJOURD’HUI, IL Y A URGENCE
AVEC LA CGT, MOBILISONS-NOUS

Bulletin à retourner à : CGT UD LOIRET - 10,RUE THEOPHILE NAUDY 45000 ORLEANS - Tél. :02.38.62.52.22 ou à remettre à un militant CGT



!!

Liens Relatifs


Précédent |  Suivant

Temps : 6.1706 seconde(s)